Une CNN pour l’Afrique

04/05/2010
Une CNN pour l’Afrique

La chaîne nigériane NN24, première chaîne privée d'informations africaines en continu en Afrique de l'Ouest, a commencé à émettre lundi depuis Lagos dans un style très proche de sa marraine américaine CNN.
"Ce jour voit la réalisation d'un rêve qui a commencé il y a environ cinq ans de lancer un projet de télévision qui permette des bulletins d'informations 24 heures sur 24, sept jours sur sept et 365 jours par an", a déclaré le patron de NN24, Anthony Dara, dans les locaux de la chaîne payante.
"Nos informations, toutes les heures, ont commencé", a-t-il dit peu après le début des émissions à 12H00 (11H00 GMT).
La chaîne offre des informations en continu, informations locales et internationales, des programmes sur l'économie, l'art, le sport d'abord centrés sur le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec ses 150 millions d'habitants, représentant quelque 250 groupes ethniques.
Mais pour l'heure ses informations ne sont diffusées qu'en anglais, la principale langue officielle.
Le patron de la chaîne a expliqué qu'il avait eu cet "ambitieux projet" après avoir travaillé pour Bloomberg TV et dans une entreprise de vente d'équipements lourds pour la télévision.
"Je suis ingénieur des télécommunications de formation et je me suis servi de ma spécialité pour parvenir à quelque chose de différent avec NN24", lançait peu avant le début des émissions lundi ce Nigérian de 36 ans.
Quelque 8 millions de dollars ont été dépensés pour cette opération, avec une centaine de personnes embauchées et un partenariat avec la première des chaînes d'informations en continu créée dans le monde, l'Américaine CNN.
L'ancien vice-président de CNN Kenneth Tiven était d'ailleurs présent, en train de peaufiner les derniers détails, alors que le compte à rebours était largement entamé et que les ingénieurs du son, journalistes et présentateurs se mettaient en place.
"La majorité de nos employés sont des professionnels et à 100% nigérians. Mais nous avons parmi nous Kenneth Tiven (...) comme partenaire à la fois technique et financier", a indiqué M. Dara, sans entrer dans des détails comptables sur l'apport financier de la chaîne américaine.
NN24, qui a embauché de manière permanente une centaine de personnes, peut pour l'instant être suivie en Afrique de l'Ouest sur la chaîne 414 à partir du satellite digital sud-africain DSTV.
"Nous nous sommes donnés trois ans pour bien nous implanter sur le marché et dans l'esprit des gens. Nous voulons établir nos références, établir notre position unique et construire à partir de là un leadership" dans ce domaine, a assuré M. Dara.
"Nous aspirons à être la première chaîne télévisée pour les informations", a déclaré M. Dara.
"En terme de marque, quand on dit Sky, on pense britannique, quand on parle de CNN, on pense aux Etats-Unis d'Amérique. NN24 se veut un concept africain avec une étendue globale", a-t-il insisté.
Trois autres chaînes d'informations en continu africaines existent sur le continent, toutes basées en Afrique du Sud. eNews Channel, qui diffuse depuis juin 2008, est visible dans d'autres pays africains sur le câble DSTV.
Il y a également la chaîne publique sud-africaine, SABC News International, ou SANI, et CNBC Africa, basée à Johannesburg, partiellement financée par des capitaux sud-africains.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.