Vague de violence après le scrutin

20/04/2011
Vague de violence après le scrutin

Plus de 200 personnes ont été tuées dans les émeutes qui ont suivi la présidentielle au Nigeria, a affirmé mercredi une ONG, alors que le perdant, l'opposant Muhammadu Buhari, se disait victime d'un vaste trucage informatisé tout en demandant la fin des violences.
Plus de mille personnes ont été arrêtées dans la seule ville de Kaduna, où un couvre-feu de 24 heures sur 24 est en vigueur, a-t-il ajouté.
Les autorités ont refusé de préciser le nombre de morts pour ne pas attiser les représailles entre musulmans et chrétiens. De nombreux corps ont aussi été brûlés ou jetés dans des puits, rendant le bilan difficile.
L'élection a été jugée plus honnête et transparente que les précédentes au Nigeria. Les Etats-Unis ont félicité Goodluck Jonathan pour sa victoire et demandé le respect des résultats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.