Visite officielle de Zuma à Beijing

24/08/2010
Visite officielle de Zuma à Beijing

Le président de l'Afrique du Sud, Jacob Zuma, a entamé mardi une visite d'Etat de trois jours en Chine au cours de laquelle les deux pays doivent notamment signer des accords portant sur les ressources minières, les transports et l'environnement.
L'Afrique du Sud est la première économie du continent noir tandis que la Chine, qui vient de dépasser le Japon au deuxième trimestre, est désormais la première économie d'Asie et la deuxième mondiale et multiplie les investissements en Afrique.
Jacob Zuma a été reçu mardi par son homologue chinois Hu Jintao au Palais du peuple, place Tiananmen à Pékin, où les deux hommes ont eu un entretien.
"Cet entretien va certainement donner un nouvel élan aux relations entre nos deux pays", a assuré M. Zuma devant des hommes d'affaires avant sa rencontre au sommet.
La Chine et l'Afrique du Sud vont signer "un accord de partenariat stratégique global" dans le but de renforcer leurs liens économiques et commerciaux ainsi que les relations "Sud-Sud" entre pays en développement, selon un communiqué du cabinet de M. Zuma.
Des lettres d'intention pour une coopération dans le domaine des transports et des chemins de fer doivent également être signées, ainsi que d'autres sur la gestion de l'environnement, la géologie et les ressources minières.
China National Nuclear Corp., la société qui dirige le programme nucléaire chinois, est en pourparlers pour construire une centrale en Afrique du Sud, selon un responsable de la CNNC cité par l'agence Dow Jones Newswires.
La banque sud-africaine Standard Bank Group Ltd. et le China Railway Group Ltd devraient pour leur part signer une lettre d'intention pour un investissement chinois dans un projet ferroviaire en Afrique du Sud.
Le ministre sud-africain de l'Industrie et du Commerce Rob Davies a pour sa part déclaré à un parterre d'homme d'affaires que les exportations de son pays étaient trop dépendantes des matières premières et qu'il espérait que la Chine lui achèterait plus de biens riches en valeur ajoutée.
Durant sa visite, M. Zuma, qui est accompagné en Chine par plusieurs ministres et une délégation de 350 hommes d'affaires, devrait également rencontrer le Premier ministre Wen Jiabao et le président du Parlement Wu Bangguo, ainsi que le vice-président Xi Jinping, considéré comme le dauphin du président Hu.
Jeudi, le président sud-africain visitera l'Exposition universelle de Shanghai (est).
Le commerce entre la Chine et l'Afrique du Sud, qui entretiennent des relations diplomatiques depuis 1998, a augmenté l'année dernière de 2% à 119,7 milliards de rands (12,9 milliards d'euros), dopé par la demande chinoise de matières premières.
Pékin a également effectué une série de gros investissements en Afrique du Sud, après avoir injecté 5,5 milliards de dollars dans la Standard Bank il y a près de trois ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.