Wade à Dakar pour soutenir Karim

26/04/2014
Wade à Dakar pour soutenir Karim

Karim Wade

L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade est rentré vendredi soir dans son pays après deux ans d'absence, pour y soutenir son fils Karim, en prison dans l'attente d'un procès pour biens mal acquis.

L'avion de M. Wade est arrivé à Dakar en provenance de Casablanca au Maroc où il avait été bloqué pendant 48 heures, un retard dont ses partisans et le régime de son successeur, Macky Sall, se rejettent la responsabilité.

Les alentours de l'aéroport avaient été bouclés par les forces de l'ordre et seuls quelques responsables de son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS), ont été autorisés à venir l'accueillir.

Après son arrivée, M. Wade devait se rendre au siège du(PDS où étaient rassemblés depuis plusieurs heures de très nombreux militants, encadrés par des policiers anti-émeutes.

Abdoulaye Wade a dirigé le Sénégal pendant douze ans de 2000 à 2012, et était parti en France après sa lourde défaite face à Macky Sall, un de ses anciens Premier ministres, le 25 mars 2012 au second tour de l'élection présidentielle.

Alors que son arrivée avait été initialement prévue mercredi, M. Wade a accusé les autorités sénégalaises d'avoir refusé de lui donner l'autorisation de survol et d'atterrissage nécessaire à son retour.

Son fils Karim Wade, qui fut aussi ministre durant son mandat, est en détention préventive depuis un an.

Il doit être jugé en juin pour enrichissement illicite présumé, dans le cadre de la traque des biens mal acquis déclenchée par le président Sall après son élection.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.