Attaque contre l'ambassade d'Israël à Nouakchott

01/02/2008
Attaque contre l'ambassade d'Israël à Nouakchott

Israël a dénoncé vendredi "un acte de terrorisme" et souligné l'importance de ses relations avec la Mauritanie, après l'attaque à l'arme automatique contre son ambassade à Nouakchott.

Selon des témoins, un groupe de six hommes a tiré à l'arme automatique sur l'ambassade, faisant plusieurs blessés parmi les passants ou clients d'un restaurant situé à proximité. Les gardiens de l'ambassade, des militaires mauritaniens, ont riposté et les assaillants ont pris la fuite."C'est un acte évident de terrorisme qui s'inscrit dans la longue série des attentats qui ont visé nos représentations diplomatiques à l'étranger depuis plusieurs années", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Aryeh Mekel.

Il a souligné" l'importance qu'attache Israël à ses liens avec la Mauritanie, l'un des trois pays arabes (avec l'Egypte et la Jordanie) avec lesquels il entretient des relations diplomatiques entières" au niveau d'ambassadeur.

Le porte-parole a indiqué que son ministère avait dépêché à Nouakchott "des spécialistes de la sécurité" en vue d'examiner la protection de l'ambassade après cette attaque.

L'ambassadeur d'Israël en Mauritanie Boaz Bismuth s'est de son côté félicité de la "coopération entre les services de sécurité de l'ambassade et les agents de sécurité mauritaniens chargés de sa protection, qui a permis de repousser cette attaque".

Il a précisé, dans une interview à la radio publique israélienne, "qu'un seul individu avait tiré" à l'arme automatique vendredi peu après 02H00 (locales et GMT) sur le bâtiment de l'ambassade qui était vide, sans faire de blessé.

Cette attaque intervient alors que les pressions augmentent en Mauritanie contre la présence d'un ambassadeur israélien.

Le président de l'Assemblée nationale de Mauritanie, a ainsi appelé dimanche à "reconsidérer" des relations qualifiées de "honteuses" avec l'Etat hébreu, après le blocus israélien imposé à la bande de Gaza.

C'est la première fois qu'un responsable mauritanien demande, officiellement et à ce niveau du pouvoir, de "reconsidérer" ces relations, établies en 1999 sous le régime du président Maaouiya Ould Taya, renversé en 2005 par un coup d'Etat militaire.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.