Attaque contre l'ambassade d'Israël à Nouakchott

01/02/2008
Attaque contre l'ambassade d'Israël à Nouakchott

Israël a dénoncé vendredi "un acte de terrorisme" et souligné l'importance de ses relations avec la Mauritanie, après l'attaque à l'arme automatique contre son ambassade à Nouakchott.

Selon des témoins, un groupe de six hommes a tiré à l'arme automatique sur l'ambassade, faisant plusieurs blessés parmi les passants ou clients d'un restaurant situé à proximité. Les gardiens de l'ambassade, des militaires mauritaniens, ont riposté et les assaillants ont pris la fuite."C'est un acte évident de terrorisme qui s'inscrit dans la longue série des attentats qui ont visé nos représentations diplomatiques à l'étranger depuis plusieurs années", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Aryeh Mekel.

Il a souligné" l'importance qu'attache Israël à ses liens avec la Mauritanie, l'un des trois pays arabes (avec l'Egypte et la Jordanie) avec lesquels il entretient des relations diplomatiques entières" au niveau d'ambassadeur.

Le porte-parole a indiqué que son ministère avait dépêché à Nouakchott "des spécialistes de la sécurité" en vue d'examiner la protection de l'ambassade après cette attaque.

L'ambassadeur d'Israël en Mauritanie Boaz Bismuth s'est de son côté félicité de la "coopération entre les services de sécurité de l'ambassade et les agents de sécurité mauritaniens chargés de sa protection, qui a permis de repousser cette attaque".

Il a précisé, dans une interview à la radio publique israélienne, "qu'un seul individu avait tiré" à l'arme automatique vendredi peu après 02H00 (locales et GMT) sur le bâtiment de l'ambassade qui était vide, sans faire de blessé.

Cette attaque intervient alors que les pressions augmentent en Mauritanie contre la présence d'un ambassadeur israélien.

Le président de l'Assemblée nationale de Mauritanie, a ainsi appelé dimanche à "reconsidérer" des relations qualifiées de "honteuses" avec l'Etat hébreu, après le blocus israélien imposé à la bande de Gaza.

C'est la première fois qu'un responsable mauritanien demande, officiellement et à ce niveau du pouvoir, de "reconsidérer" ces relations, établies en 1999 sous le régime du président Maaouiya Ould Taya, renversé en 2005 par un coup d'Etat militaire.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.