Début du vote

11/03/2007
Début du vote

Quelque 1,1 million de Mauritaniens sont appelés aux urnes dimanche pour élire leur président, dernière étape d'un processus de restitution du pouvoir aux civils après un coup d'Etat militaire en août 2005.

Les quelque 2.400 bureaux de vote seront ouverts de 07h00 à 19h00 (locales et GMT) dans ce pays en grande partie désertique deux fois plus grand que la France mais seulement peuplé de 3,1 millions d'habitants.Dix neuf candidats, un chiffre record, sont en lice pour succéder au chef de la junte militaire, le colonel Ely Ould Mohamed Vall, qui ne ne se présente pas à ce scrutin, conformément à ses engagements initiaux afin, selon lui, de garantir la neutralité du processus de transition démocratique.

Si aucun candidat n'obtient dimanche la majorité absolue, un deuxième tour sera organisé le 25 mars. Les résultats complets provisoires du scrutin de dimanche sont attendus dans la journée de lundi.

Quelque 300 observateurs internationaux ont été accrédités pour ce scrutin crucial, dont une importante mission de l'Union européenne, forte de 81 observateurs.

Depuis l'indépendance de la France en 1960, le pouvoir a toujours changé de mains par la force et jamais par les urnes dans ce pays pauvre qui a connu en 2006 un croissance économique de plus de 13% grâce à ses premières exportations de pétrole.

Trois candidats sont donnés favoris pour ce scrutin jugé très ouvert.

Sidi Ould Cheikh Abdellahi, 69 ans, est soutenu par une coalition majoritaire au Parlement, regroupant l'ancienne majorité présidentielle et des candidats indépendants.

Il se présente comme "le président qui rassure" face notamment à l'autre favori Ahmed Ould Daddah, 65 ans, opposant historique prônant le changement, deux fois candidat malheureux à la présidence, lors de scrutins dont il a contesté la régularité.

Un troisième homme, issu de la société civile, pourrait créer la surprise: Zeine Ould Zeidane, le benjamin des candidats (41 ans), ancien gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.