Etat de siège

12/02/2007
Etat de siège

Le président guinéen Lansana Conté a instauré lundi soir un couvre feu de 20 heures sur 24 sur l'ensemble du territoire dans le cadre de l'état de siège décrété jusqu'au 23 février, selon un décret présidentiel lu par la Radio-télévision nationale.

"La circulation des personnes, des véhicules ou des biens dans les localités habitées sur l'ensemble du territoire national est interdite de 6H00 du matin à 16H00 et de 20H00 à 6H00 du matin", indique le décret.Le président guinéen a décrété lundi soir l'état de siège jusqu'au 23 février dans l'ensemble du pays, où plus d'une centaine de personnes ont été tuées depuis début janvier lors d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants exigeant son départ.

L'Etat de siège prévoit le transfert des "pouvoirs normalement confiés à l'autorité civile pour le maintien de l'ordre (...) à l'autorité militaire correspondante", précise le texte.

"Les cortèges, défilés et manifestations sont interdits dans les localités habitées sur tout le territoire national", de même que "les réunions publiques ou privées propres à provoquer ou entretenir le désordre", poursuit le décret.

Par ailleurs, "des perquisitions de jour et de nuit" sont désormais autorisées et de sévères restrictions sur la presse sont instaurées.

Au moins dix-huit manifestants ont été tués lundi, dont 11 dans la banlieue de Conakry, portant à 104 le nombre de morts depuis début janvier en Guinée, paralysée par la reprise d'une grève générale pour exiger le départ du président Conté.

Cette nouvelle explosion de violences fait suite à la nomination par le président Conté du ministre Eugène Camara, un de ses proches, au poste de Premier ministre.

La désignation de M. Camara a provoqué la colère des syndicats et de l'opposition, qui estiment qu'elle entre en contradiction avec l'accord signé par les autorités le 27 janvier, mettant fin à 18 jours de grève générale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.