Lieberman demande le soutien de l'Afrique pour parvenir à la paix

03/09/2009
Lieberman demande le soutien de l'Afrique pour parvenir à la paix

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a appelé mercredi à Addis Abeba les pays d'Afrique à "contribuer à la paix" au Proche-Orient, au premier jour d'une importante tournée africaine.

"Nous appelons l'Afrique à aider à promouvoir la modération et la réconciliation" au Proche-Orient, a déclaré à la presse M. Lieberman.M. Lieberman est arrivé mercredi dans la capitale éthiopienne, première étape d'une tournée africaine de huit jours qui le mènera ensuite successivement au Kenya, au Ghana, au Nigeria et en Ouganda.

"Les liens de l'Afrique avec les pays arabes et du monde musulman --dans le cadre de la Ligue Arabe, de la Conférence islamique ou de l'Union africaine-- placent les pays africains en position de contribuer positivement à la paix", a souligné le ministre israélien.

Les pays d'Afrique, Libye en tête, soutiennent traditionnellement les Palestiniens dans leur lutte contre Israël. Lundi, le président en exercice de l'UA, le numéro un libyen Mouammar Kadhafi, avait accusé Israël "d'être derrière tous les conflits en Afrique".

"Au sein même de l'UA, il est très important que les décisions et les activités des Etats africains reflètent une approche positive et constructive qui rejette les attitudes unilatérales contre Israël", a commenté M. Lieberman.

Une délégation de 20 hommes d'affaires, ainsi que des diplomates et responsables militaires israéliens accompagnent le ministre, également chef du parti ultranationaliste Israël Beiteinou.

En Ethiopie, M. Lieberman rencontrera notamment le Premier ministre Meles Zenawi et inaugurera l'ouverture d'un Forum économique israélo-ethiopien.

A Nairobi, il rencontrera le président Mwai Kibaki et des membres de la communauté juive du Kenya.

En Ouganda, le ministre participera à une cérémonie à la mémoire des victimes de la prise d'otage d'Entebbe, en juin 1976.

Au cours d'une spectaculaire opération aéroportée, l'armée israélienne avait alors libéré les passagers d'un avion à destination de Tel Aviv détourné par des pirates de l'air pro-palestiniens.

Le commandant de l'opération, le colonel Jonathan Netanyahu, frère de l'actuel Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, avait été le seul militaire israélien tué durant le raid.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.