Visite à Paris de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi

29/10/2007
Visite à Paris de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi

Le président de Mauritanie, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, entame lundi une visite d'Etat de deux jours en France sur invitation de son homologue Nicolas Sarkozy. Accompagné d'une importante délégation ministérielle, le président mauritanien aura mardi une série d'entretiens avec son hôte français, avec lequel il doit signer un "accord de partenariat", premier du genre entre les deux pays, a indiqué l'agence de presse officielle.

M. Ould Cheikh Abdallahi doit également rencontrer lundi plusieurs responsables politiques et acteurs économiques français et prononcera un discours mardi devant la 34e Conférence générale de l'Unesco.Lors d'un déplacement à Paris en septembre 2006, le colonel Ely Mohamed Ould Vall, qui a dirigé une junte ayant renversé en août 2005 le président Maaouiya Ould Taya, avait exprimé à l'ancien président français Jacques Chirac sa volonté de conduire un processus démocratique.

Au terme de cette transition militaire, M. Ould Cheikh Abdallahi a été élu le 25 mars, devenant à cette occasion le premier président démocratiquement élu depuis l'indépendance de cette ancienne colonie française en 1960, ses prédécesseurs étant jusque-là arrivés au pouvoir par des coups d'Etat, avant de se faire réélire lors de scrutins entachés de fraudes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.