Chambas condamne l'attaque contre Soro

29/06/2007
Chambas condamne l'attaque contre Soro

Le secrétaire exécutif de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (CEDEAO), Mohamed Ibn Chambas, a condamné vendredi l'attaque qui a fait trois morts dans la délégation du premier ministre ivoirien Guillaume Soro à Bouaké (centre de la Côte d'Ivoire). "Nous condamnons cette attaque violente qui met en péril le processus de paix en Côte d'Ivoire soutenu par l'ensemble de la communauté internationale", a déclaré M. Chambas, en marge des réunions préparatoires du 9e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine (UA), à Accra.

"La CEDEAO condamne les efforts pour faire dérailler le processus de paix en cours qui représente une opportunité pour le peuple de Côte d'Ivoire de dépasser le conflit, de reconstruire le pays dans un système inclusif et la participation démocratique", a-t-il ajouté."La violence ne peut pas être la voie pour régler les problèmes de la Côte d'Ivoire. Une fois de plus, nous encourageons le dialogue et un processus politique" pour ramener la paix, a-t-il conclu.

Le processus de paix de Ouagadougou avait débouché sur la nomination début avril de M. Soro, ancien chef rebelle, comme Premier ministre du président Laurent Gbagbo, dans ce pays coupé en deux depuis près de cinq ans.

Selon un conseiller de M. Soro, l'avion du Premier ministre a essuyé un tir de roquette alors qu'il atterrissait à Bouaké, place forte historique de la rébellion, vendredi matin. M. Soro n'a pas été touché, mais trois membres de sa délégation ont été tués, selon cette source.

Les auteurs de cette attaque ne sont pas encore identifiés, mais des tirs ont été entendus à Bouaké après cette attaque à l'aéroport.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).