Concilier intérêts régionaux et souveraineté

11/09/2012
Concilier intérêts régionaux et souveraineté

Cinq députés togolais siègent, depuis août 2011, au Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao). Ils occupent des postes au sein des différentes commissions, dont celle des Droits de l’homme, des Affaires juridiques et de la Sécurité et de la Paix.

Ces élus étaient mardi devant leurs collègues nationaux à Lomé pour faire le point de leurs activités et pour convaincre que la Chambre communautaire est utile au développement de la région et à la protection des populations.

« Nous nous battons pour l’égalité des sexes. Les femmes représentent 50% de la population et on ne peut pas parler de développement sans leur apport. Nous assurons aussi la promotion de la scolarisation des jeunes filles grâce au vote de textes qui s’imposeront à tous les Etats membres. Notre travail est donc conséquent», a indiqué Nicodème Habia (photo), président de la Commission permanente « Genre, emploi et bien-être social» au Parlement d’Abuja.

Il a précisé que les députés togolais avaient contribué à l’élaboration de nombreux textes communautaires, comme celui sur la libre circulation des personnes et des biens qui est un fondamental de la Cédéao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.