Démanteler les réseaux criminels et terroristes au Mali

06/07/2012
Démanteler les réseaux criminels et terroristes au Mali

Le président de la Commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo (photo), s’est félicité jeudi de l’adoption à l’unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution appelant à des sanctions contre les rebelles du Nord du Mali qui s'allieraient à Al-Qaïda.

«Chaque heure qui passe comporte des risques évidents d’une aggravation de la situation politique, humanitaire et sécuritaire. Les choses s’empirent de jour en jour avec notamment la persistance de l’impasse de la crise constitutionnelle à Bamako et l’enlisement de la situation humanitaire et sécuritaire au nord du pays caractérisé par de graves violations des droits humains et des libertés fondamentales, la profanation des lieux saints, la destruction du patrimoine culturel, la prolifération des armes et l’implantation de plus en plus affirmée des réseaux terroristes et des mouvements jihadistes qui ont repoussé le MNLA des territoires occupés », a-t-il déclaré.

M. Ouedraogo a rappelé l’engagement des membres de la Cédéao, dont le Togo fait partie, à résoudre la double crise au Mali et ont réitéré leurs décisions antérieures à ce sujet.

Et ce règlement passe nécessairement par le déploiement de la Force en Attente de la Cédéao. Une mission technique composée de représentants de la Cédéao, mais également de l’Union africaine et des Nations Unies, est attendue vendredi à Bamalo. Les autorités de transition ont formellement accepté cette proposition.

Mais pour M. Ouedraogo, l’implication de la communauté internationale doit aller encore plus loin.

« Compte tenu de la gravité de la situation (…) et de la nécessité de sauvegarder la sécurité régionale et internationale, nous devons absolument voir en ce processus une phase séquentielle et progressive vers une mobilisation plus ferme de la communauté internationale dans le démantèlement des réseaux criminels et terroristes au Nord du Mali. (…) C’est pourquoi, (…) je voudrais réitérer la demande de la Cédéao au Conseil de Sécurité d’accélérer le processus d’adoption d’une nouvelle résolution qui, sur la base des informations complémentaires qui seront fournies par la Mission d’Evaluation Technique, soutiendra le déploiement d’une force opérationnelle de la CEDEAO au Mali pour sécuriser la transition et  travailler avec une armée malienne restructurée dans la reconquête de l’unité du pays et dans la lutte contre le terrorisme qui s’installe inexorablement dans la région », a-t-il expliqué.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.