Des soldats togolais vont intervenir au Mali et en Guinée Bissau

26/04/2012
Des soldats togolais vont intervenir au Mali et en Guinée Bissau

Réunis jeudi à Abidjan, les chefs d'État de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), dont le président du Togo, Faure Gnassingbé, ont annoncé l'envoi de soldats de la force militaire régionale au Mali et en Guinée-Bissau pour y "sécuriser" la transition.

Cette forme militaire comprendra entre 500 et 600 hommes dont une centaine de militaires fournie par le Togo, mais aussi la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Sénégal.

Dans le communiqué final, ils demandent à la commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) de "commencer avec effet immédiat le déploiement de la force d'attente de la Cédéao" au Mali, où le coup d'Etat militaire du 22 mars a favorisé la chute du Nord il y a un mois aux mains de rebelles touareg et de groupes islamistes armés.

Les dirigeants ouest-africains ont également décidé de "déployer avec effet immédiat un contingent" en Guinée-Bissau, plongée dans une nouvelle crise depuis le putsch du 12 avril, selon le communiqué final.

L'objectif de cette force, commandée par le colonel-major burkinabè Barro Gnibanga, est de "faciliter le retrait de la Mission d'assistance technique et militaire de l'Angola en Guinée-Bissau, d'assister la sécurisation du processus de transition" et de préparer la réforme du secteur de défense et de sécurité, indique le communiqué final.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Elliott Ohin, participait à ce sommet extraordinaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !