Ebola : ne pas baisser la garde

16/01/2015
Ebola : ne pas baisser la garde

Ismail Ould Cheikh Ahmed

L'épidémie d'Ebola semble connaître un léger fléchissement en Afrique de l'Ouest, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Le nombre de nouveaux cas dans les trois pays les plus touchés par la fièvre hémorragique est en baisse, selon l’OMS.

La baisse est réelle mais ne signifie pas que le combat est terminé, a toutefois précisé le porte-parole de l'agence onusienne à Genève.

Cette nouvelle encourageante intervient alors que s’est ouvert vendredi à Accra une réunion de haut niveau de la Cédéao destiné à faire le point de la situation en Afrique de l’Ouest.

Le président togolais, superviseur de la Cédéao pour la lutte contre l’épidémie, dirige les discussions avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux.

M. Gnassingbé a reçu jeudi soir  Ismail Ould Cheikh Ahmed, le représentant spécial et chef de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE). Il travaille en étroite coopération avec l’envoyé spécial pour Ebola, David Nabarro, les gouvernements de la région et les autres partenaires.

La réunion d’Accra est destinée à mobiliser les bonnes volontés car pour combattre efficacement le virus, il faut davantage de moyens financiers et de personnels formés.

La baisse observée par l’OMS est un encouragement, mais la situation reste extrêmement préoccupante en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

En outre, les pays voisins doivent renforcer leurs dispositifs de prévention et cela coûte cher.

Si l’ONU, l’Union européenne et d’autres organisations internationales sont d’importants contributeurs, les pays de la région ont également mis la main à la poche.

C’est ainsi que Lomé a donné 500.000 dollars au fonds régional de solidarité pour la lutte contre Ebola.

Aucun cas de fièvre hémorragique n’a été signalé au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.