Ebola : réunion de haut niveau à Accra

15/01/2015
Ebola : réunion de haut niveau à Accra

Le président togolais à son arrivée à l'aéroport d'Accra

En décembre dernier, Faure Gnassingbé avait annoncé la tenue courant janvier d’une réunion de haut niveau à Accra, sous l’égide de la présidence en exercice de la Cédéao afin de développer les synergies en matière de lutte contre le virus Ebola.

Superviseur de la Cédéao pour la lutte contre l’épidémie, le chef de l’Etat est arrivé jeudi en fin de journée dans la capitale ghanéenne.

La réunion prévue vendredi réunira des dirigeants des pays membres de l’organisation régionale et les partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Dès son arrivée, Faure Gnassingbé a reçu Kadré Désiré Ouédraogo, le président de la commission de la Cédéao. Il a été question de l’ordre du jour de la réunion de vendredi et des enjeux de la rencontre. L’objectif affiché est de parvenir a une plus forte mobilisation des partenaires engagés aux côtés des pays de la Cédéao.

Kadré Désiré Ouédraogo

M. Ouédraogo a saisi l’occasion pour remercier le président Gnassingbé pour la contribution de 500.000 dollars versé par le Togo au fonds régional de solidarité pour la lutte contre Ebola.

Le chef de l'Etat s'est également entretenu avec Ismail Ould Cheikh Ahmed, représentant spécial et chef de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.