Gazoduc : Faure rencontre ses homologues à Abuja

17/01/2007
Gazoduc : Faure rencontre ses homologues à Abuja

Le grand gazoduc d'Afrique de l'Ouest qui doit approvisionner en gaz nigérian le Ghana, le Togo et le Bénin devrait être opérationnel d'ici la fin du premier trimestre 2007, a annoncé mardi un responsable de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

"Le gazoduc commencera à être opérationnel ce trimestre. C'est certain", a déclaré ce responsable de la Cédéao sous couvert de l'anonymat.  

Le West African Gas Pipeline (WAGP) a été conçu dans le cadre de la Cédéao, fondée en 1975 pour promouvoir coopération économique et stabilité dans la région. Les premiers travaux de construction avaient commencé en septembre 2005.

 

Le gazoduc, s'étalant sur 1.033 km à la fois en surface et offshore, reliera le delta du Niger, une région du sud du Nigeria riche en pétrole, au Ghana en passant par le Bénin et le Togo.

 

Le responsable n'a pu déterminer dans l'immédiat le volume initial de gaz qui sera transporté.

 

Les présidents du Togo, du Bénin et du Nigeria se sont rencontrés brièvement mardi dans la capitale fédérale nigériane, Abuja, où ils ont examiné un rapport sur les progrès du projet.

 

Le Ghana n'était pas représenté à cette réunion mais le responsable de la Cédéao a indiqué que ce pays restait plus que jamais impliqué dans le projet. "Le Ghana utilisera le gaz à la fois pour l'électricité et pour son secteur industriel", a-t-il dit.

 

Ce projet avait pour la première fois été évoqué en 1982 et la première étude de faisabilité menée dix ans plus tard. La structure légale pour le gazoduc avait été créée en 2000, avec une entrée en service alors prévue pour juin 2005.

 

Au départ le WAGP devait finir au Sénégal mais ce tracé a été abandonné en raison de l'instabilité dans plusieurs pays qu'aurait dû traverser le gazoduc, en particulier en Côte d'ivoire, en Sierra Leone et au Liberia.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.