Gbéo : "Le Togo a bien changé"

06/10/2011
Gbéo : "Le Togo a bien changé"

Le président de la Commission de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), James Victor Gbéo (photo), a participé hier à la pose de la première pierre du poste juxtaposé de Noépé (frontière Togo-Ghana)

Jeudi matin, il était à la présidence. 

« Je dois féliciter le président Faure Gnassingbé pour sa vision en faveur du développement du Togo. Tous ceux qui ont eu à connaître ce pays, il y a quelques années, savent que beaucoup de choses ont évolué", a-t-il déclaré à la fin de l’entretien avec le chef de l’Etat.

La construction du poste de Noépé est financée par l’Union européenne à hauteur de 5,8 milliards de Fcfa. Sa création s’inscrit dans un programme régional de facilitation du transport dont l’un des volets est  justement l’installation de ces postes qui devraient contribuer à la faciliter les formalités aux frontières dans le contexte du protocole régional relatif à la libre circulation des personnes et des biens. 

La philosophie de tout le projet est de permettre davantage de compétitivité des acteurs économiques de la sous région, mais aussi de fluidifier la circulation au bénéfice des populations.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.