Ibn Chambas nouveau président de la Commission de la Cédéao

09/01/2007
Ibn Chambas nouveau président de la Commission de la Cédéao

Le Ghanéen Mohamed Ibn Chambas (photo) a été élu président de la Commission de la Cédéao, nouvel organe devant remplacer le secrétariat exécutif de l'organisation que présidait déjà M. Chambas, a-t-on appris vendredi de source officielle

"Lors d'une réunion ministérielle (de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest le 20 décembre) à Ouagadougou, nous avons élu le Dr. Chambas (du Ghana) à la tête de notre organisation régionale", a déclaré Jean de Dieu Somda, ministre délégué à la Coopération régionale du Burkina Faso. "Son mandat prendra effet à partir du 1er janvier", a-t-il ajouté, avant de préciser que l'annonce officielle de l'élection devrait être publiée dans le prochain bulletin interne de la Cédéao.

M. Somda a précisé qu'il avait lui-même été élu vice-président de la Commission. Sept autres membres complètent le bureau qui doit s'installer à Abuja, capitale politique du Nigeria où se trouve le siège de la Cédéao, pour un mandat de quatre ans à partir de janvier 2007.

"Les travaux de la Commission ne pourront véritablement commencer que dans trois ou quatre mois, le temps de mettre en place les infrastructures pour accueillir les nouveaux commissaires à Abuja", a-t-il encore indiqué.

Les nouveaux membres de cette Commission devaient prêter serment lors du 31e sommet ordinaire des chefs d'Etat à Ouagadougou le 22 décembre, mais la réunion avait été reportée sine die à la suite d'affrontements armés entre militaires et policiers dans la capitale burkinabè.

Le sommet de Ouagadougou était censé donner un nouvel élan à l'organe régional, avec le remplacement officiel de son secrétariat exécutif, souvent décrié pour son manque de pouvoirs, par une Commission.

"Nous fonctionnerons exactement sous le modèle de la Commission de l'Union européenne (UE). C'est-à-dire que la Commission prendra des directives qui seront directement applicables sur le terrain au niveau des Etats", a expliqué le ministre.

Créée en 1975 avec le but de promouvoir la paix, la stabilité et l'intégration économique dans la région, la Cédéao regroupe quinze pays membres dont huit francophones (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Togo), cinq anglophones (Gambie, Ghana, Liberia, Nigeria et Sierra Leone) et deux lusophones (Cap-Vert et Guinée-Bissau).  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.