L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

17/10/2016
L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

Marcel Alain de Souza

Les ministres des Transports de la Cédéao (Communauté  économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) discutent depuis lundi à Lomé sur les moyens de créer une compagnie maritime susceptible d’assurer le transport des marchandises et des passagers vers les pays côtiers de la région.

Si le projet n’a pas encore d’existence légale, il a déjà un nom, Sealink.

La réunion doit permettre d’entériner le statut d’entreprise communautaire, d’en fixer le capital et la répartition de l’actionnariat.

La Banque d’investissement et de développement communautaire (BIDC) s’est engagée à financer Sealink et d’entrer au capital. Aucun montant n’a été communiqué.

‘Une compagnie maritime créée et gérée par des privés et dotée d’un statut communautaire va rassurer les investisseurs. Nous sommes ravis que les opérateurs privés s’associent à la dynamique’, a déclaré Marcel Alain de Souza le président de la Commission de la Cédéao.

La création d’une compagnie de navigation régionale devrait faciliter les échanges et réduire les coûts, a estimé , Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !