L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

17/10/2016
L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

Marcel Alain de Souza

Les ministres des Transports de la Cédéao (Communauté  économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) discutent depuis lundi à Lomé sur les moyens de créer une compagnie maritime susceptible d’assurer le transport des marchandises et des passagers vers les pays côtiers de la région.

Si le projet n’a pas encore d’existence légale, il a déjà un nom, Sealink.

La réunion doit permettre d’entériner le statut d’entreprise communautaire, d’en fixer le capital et la répartition de l’actionnariat.

La Banque d’investissement et de développement communautaire (BIDC) s’est engagée à financer Sealink et d’entrer au capital. Aucun montant n’a été communiqué.

‘Une compagnie maritime créée et gérée par des privés et dotée d’un statut communautaire va rassurer les investisseurs. Nous sommes ravis que les opérateurs privés s’associent à la dynamique’, a déclaré Marcel Alain de Souza le président de la Commission de la Cédéao.

La création d’une compagnie de navigation régionale devrait faciliter les échanges et réduire les coûts, a estimé , Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Maroc, 16 membre de la Cédéao ?

Cédéao

Le Maroc a officiellement informé vendredi la présidente de la Cédéao de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional ouest-africain.

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé.