L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

17/10/2016
L'Afrique de l'Ouest veut devenir armateur

Marcel Alain de Souza

Les ministres des Transports de la Cédéao (Communauté  économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) discutent depuis lundi à Lomé sur les moyens de créer une compagnie maritime susceptible d’assurer le transport des marchandises et des passagers vers les pays côtiers de la région.

Si le projet n’a pas encore d’existence légale, il a déjà un nom, Sealink.

La réunion doit permettre d’entériner le statut d’entreprise communautaire, d’en fixer le capital et la répartition de l’actionnariat.

La Banque d’investissement et de développement communautaire (BIDC) s’est engagée à financer Sealink et d’entrer au capital. Aucun montant n’a été communiqué.

‘Une compagnie maritime créée et gérée par des privés et dotée d’un statut communautaire va rassurer les investisseurs. Nous sommes ravis que les opérateurs privés s’associent à la dynamique’, a déclaré Marcel Alain de Souza le président de la Commission de la Cédéao.

La création d’une compagnie de navigation régionale devrait faciliter les échanges et réduire les coûts, a estimé , Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.

Fermeture pour travaux

Sport

Offert par la Chine il y a 17 ans, le stade de Kégué à Lomé – le plus grand du Togo – sera entièrement réhabilité par le même pays. 

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.