L'OOAM en appelle à Faure Gnassingbé

06/07/2017
L'OOAM en appelle à Faure Gnassingbé

Faure Gnassingbé, président en exercice de la Cédéao

L'Observatoire ouest-africain des migrations (OOAM) a demandé mercredi, dans une lettre ouverte à Faure Gnassingbé, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), des actes concrets pour renforcer l'entente et la coopération entre les peuples de la sous région.   

Le document cité par l’agence chinoise Xinhua (officielle) a été rédigé à l'issue d'une 'large consultation' auprès des acteurs de la société civile ouest-africaine. 

L'OOAM rappelle que l’un des premiers gestes de Faure Gnassingbé en qualité de président de l’organisation régionale a été une visite au poste frontière Togo-Ghana pour constater de visu les freins à la libre circulation des personnes et des biens. L’un des défis majeurs pour parvenir à l’intégration.

L’Observatoire exprime sa vive préoccupation quant aux harcèlements dont les populations font l’objet aux postes de frontières et sur les routes des Etats membres de la Cédéao. 

L’OOAM souligne que de nombreux citoyens sont contraints, malgré la possession de leur passeport et de leur carnet de vaccination à jour, de subir un racket systématique de la part des agents d'immigration. 

'Au nom de ces citoyens harcelés, de ces pauvres femmes humiliées car ayant un passeport autre que celui du pays qu'ils désirent traverser, l'OOAM prie le président Gnassingbé d'user de son poids auprès de ses pairs de la sous-région pour mettre fin au racket aux postes de frontières et sur les routes', peut-on lire. 

L'OOAM note par ailleurs que la sécurité nationale et la lutte contre le terrorisme sont autant d'arguments évoqués par certains Etats pour justifier le maintien et le renforcement des contrôles aux postes de frontières. ‘Comme l'ont rappelé les experts et les ministres en charge de la sécurité au dernier dialogue sur la migration en Afrique de l'Ouest tenu à Abidjan en août 2016, la libre circulation des personnes n'a aucun lien avec le terrorisme’. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.