La Cédéao discute du rapport Ban sur le Mali

01/12/2012
La Cédéao discute du rapport Ban sur le Mali

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Elliott Ohin (photo), participe de vendredi à dimanche à Abidjan à une réunion statutaire de la Cédéao. L’occasion pour les pays membres d’évoquer le rapport de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité de l'ONU sur les risques d'une intervention militaire au Nord-Mali.

M. Ban a considéré qu'une intervention militaire dans le nord du Mali serait "sans doute nécessaire en dernier recours contre les plus extrémistes" d'entre eux, mais que "des questions fondamentales (..) restent en suspens".

Une intervention armée "pourrait aussi risquer de ruiner toute chance d'une solution politique négociée à cette crise, qui reste le meilleur espoir d'assurer la stabilité à long terme au Mali", a ajouté M. Ban.

Le 11 novembre, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a approuvé l'envoi dans le nord du Mali, contrôlé par des groupes islamistes armés, d'une force militaire de 3.300 hommes, y compris des éléments fournis par le Togo, soutenue sur le plan logistique par des pays occidentaux.

Le Conseil de sécurité doit se prononcer en décembre sur cette intervention, en se fondant notamment sur le rapport de M. Ban. Des détails sur les préparatifs et le schéma opérationnel de cette force ont été transmis au Conseil.

Le rapport du secrétaire général de l’ONU a été largement commenté à Abidjan ; certains pays accusant l’ONU de vouloir remettre en cause le principe de l’envoi d’une force multinationale.

Elliott Ohin a tenté de rassurer les plus critiques en soulignant que le document de l’ONU constituait un outil de travail avant le vote du Conseil de sécurité qui aura finalement le dernier mot.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.