La Cédéao discute du rapport Ban sur le Mali

01/12/2012
La Cédéao discute du rapport Ban sur le Mali

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Elliott Ohin (photo), participe de vendredi à dimanche à Abidjan à une réunion statutaire de la Cédéao. L’occasion pour les pays membres d’évoquer le rapport de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité de l'ONU sur les risques d'une intervention militaire au Nord-Mali.

M. Ban a considéré qu'une intervention militaire dans le nord du Mali serait "sans doute nécessaire en dernier recours contre les plus extrémistes" d'entre eux, mais que "des questions fondamentales (..) restent en suspens".

Une intervention armée "pourrait aussi risquer de ruiner toute chance d'une solution politique négociée à cette crise, qui reste le meilleur espoir d'assurer la stabilité à long terme au Mali", a ajouté M. Ban.

Le 11 novembre, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a approuvé l'envoi dans le nord du Mali, contrôlé par des groupes islamistes armés, d'une force militaire de 3.300 hommes, y compris des éléments fournis par le Togo, soutenue sur le plan logistique par des pays occidentaux.

Le Conseil de sécurité doit se prononcer en décembre sur cette intervention, en se fondant notamment sur le rapport de M. Ban. Des détails sur les préparatifs et le schéma opérationnel de cette force ont été transmis au Conseil.

Le rapport du secrétaire général de l’ONU a été largement commenté à Abidjan ; certains pays accusant l’ONU de vouloir remettre en cause le principe de l’envoi d’une force multinationale.

Elliott Ohin a tenté de rassurer les plus critiques en soulignant que le document de l’ONU constituait un outil de travail avant le vote du Conseil de sécurité qui aura finalement le dernier mot.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.