La Cédéao fixe un ultimatum

07/07/2012
La Cédéao fixe un ultimatum

Réunis en sommet samedi à Ouagadougou, les chefs d’Etat des pays membres de la Cédéao, dont le président Faure Gnassingbé du Togo (photo), ont menacé de suspendre le Mali des instances régionales si un gouvernement d'union nationale n'est pas mis en place d'ici au 31 juillet. 

Pour la Cédéao, un gouvernement plus large que l'actuel cabinet de transition du Premier ministre Cheick Modibo Diarra est indispensable pour enfin affronter la crise dans le nord du pays, tenu depuis plus de trois mois par des groupes armés, rebelles touareg et surtout islamistes alliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), désormais maîtres du jeu.

Le ministre des Affaires étrangères, Elliott Ohin, accompagnait le chef de l’Etat togolais au sommet de Ouagadougou.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.