La situation sécuritaire au coeur du sommet de Dakar

12/09/2015
La situation sécuritaire au coeur du sommet de Dakar

Macky Sall (G) et Faure Gnassingbé

Un sommet extraordinaire de la Cédéao consacré à la situation politique et sécuritaire s’est déroulé samedi à Dakar à l’initiative du président de l’organisation Macky Sall. Il a été question de lutte contre le terrorisme et des prochains scrutins qui ont lieu en Côte d'Ivoire, au Burkina et en Guinée.

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé était présent.

La Guinée, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire organiseront en octobre une élection présidentielle. La Cédéao a appelé ces pays à rechercher le consensus afin d'éviter les conflits et à évaluer les capacité des différents organes chargés de l'organisation des scrutins.

S’agissant du Mali, l’organisation ouest-africaine a réclamé davantage d’équipements militaires pour la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali).

Concernant la situation en Guinée Bissau caractérisée par une ‘fragilité politique’, la Cédéao a avalisé un prolongement de la mission de l'Ecomib pour 6 mois.

Le président togolais a profité de son séjour au Sénégal pour inviter ses homologues d’Afrique de l’Ouest à la conférence internationale sur la sécurité maritime prévue du 4 au 7 novembre à Lomé.

Faure Gnassingbé était accompagné par le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey et par celui de la Fonction publique, Gilbert Bawara.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.