Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

18/08/2017
Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Faure Gnassingbé (G) et Ernest Bai Koroma jeudi à Freetown

Faure Gnassingbé, accompagné de son ministre de la Santé Moustapha Mijiyawa, a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur de la catastrophe et décider des mesures  à prendre. Un déplacement assuré en sa qualité de président de la Cédéao.

Il a rencontré le chef de l’Etat sierra-léonais Ernest Bai Koroma et avait à ses côtés Alain Marcel de Souza, le président de la Commission de la Cédéao.

Plus de 400 personnes ont trouvé la mort dans les inondations catastrophiques qui ont frappé lundi la Sierra Leone et 600 personnes sont toujours portées disparues.

Selon les services de la présidence sierra-léonaise, M. Gnassingbé a remis un chèque de 500.000 dollars pour les interventions d’urgence en faveur des victimes. De son côté M. de Souza a offert 300.000 dollars destinés à l’achat de vivres et de médicaments.

Le chef de l’Etat togolais a fait part de sa tristesse soulignant qu’après Ebola, la Sierra Leone était frappée par une nouvelle catastrophe 

Ernest Bai Koroma a remercié Faure Gnassingbé pour son déplacement, ‘manifestation de son soutien et de sa solidarité envers le gouvernement et le peuple sierra-léonais’. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.