Le casse-tête Jammeh

18/01/2017
Le casse-tête Jammeh

Banjul, la capitale gambienne

Comment trouver une issue à la crise gambienne ? Le Togo et l’ensemble des pays de la Cédéao cherchent une solution à ce casse-tête.

Selon la constitution, le président Yahya Jammeh est censé quitter le pouvoir le 19 janvier après sa défaite à la présidentielle le 1er décembre dernier. Son successeur Adama Barrow est en standby au Sénégal.

Mais après avoir reconnu les résultats, Jammeh a fait volte-face et affirme vouloir rester en place tant que la justice n'aura pas statué sur ses recours électoraux.

Hier, il a même proclamé l'état d'urgence, invoquant ‘un niveau d'ingérence étrangère exceptionnel et sans précédent dans le processus électoral et les affaires du pays.

Le président gambien fait référence aux menaces de l’organisation ouest-africaine, y compris celle d’une intervention militaire.

Les médiations menées notamment par la présidente du Liberia n’ont rien donné.

Faure Gnassingbé et les chefs d’Etat de la région se concertent non-stop afin de trouver un moyen de faire partir en douceur Yahya Jammeh. Pas évident car l’intéressé ne veut rien entendre.

Quant à l’option militaire, elle s’avère risquée, compliquée et politiquement sensible.

 Il reste 24 heures pour trouver la solution miracle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.