Mali : ça coince

19/09/2012
Mali : ça coince

La cédéao se trouve dans l’incapacité d’envoyer une force militaire au Mali car les conditions ne sont pas réunies, a déclaré mercredi le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré (photo), médiateur pour le conflit malien de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). C’est le site onutogo.org qui donne l’information.

Pour résumer, les autorités maliennes veulent bien des soldats africains, mais pas à Bamako. C’est, pour l’organisation régionale, un problème à la fois logistique et politique insurmontable. M. Compaoré a, au passage, regretté l’absence de véritable mobilisation de la communauté internationale. 

De fait, la conférence sur le Sahel, prévue le 26 septembre prochain à New York à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, a désormais moins de sens. Un accord de Bamako aurait facilité le feu vert du Conseil de sécurité ; indispensable pour une intervention militaire de cette nature.

Signalons que le Togo, qui siège au Conseil de sécurité de l'ONU, s'était engagé à fournir un contingent à la force dont l'effectif devait atteindre 3000 hommes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci au président Faure Gnassingbé

Cédéao

Le président élu du Liberia, George Weah, a adressé lundi un message de remerciements à Faure Gnassingbé.

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.