Réunion spéciale consacrée au Niger

24/08/2009
Réunion spéciale consacrée au Niger

Le ministre des Affaires étrangères du Togo, Koffi Esaw, et ses collègues des pays membres  de la Cédéao tenaient lundi à Abuja une réunion extraordinaire consacrée au Niger, où le président Mamadou Tandja a obtenu début août une rallonge de son mandat à l'issue d'un référendum très contesté, a-t-on appris auprès de l'organisation.

Cette réunion extraordinaire d'un jour des membres du Conseil de médiation et de sécurité de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) dans la capitale fédérale nigériane "porte sur la situation au Niger suite au référendum" du 4 août, a indiqué un porte-parole de l'organisation régionale, Sunny Ugoh."Les ministres vont devoir faire des recommandations (aux chefs d'Etat de la Cédéao, ndlr) quant à ce que devrait être notre réponse collective au référendum" qui a permis l'adoption d'une nouvelle Constitution renforçant les pouvoirs de Mamadou Tandja et l'autorisant à rester en fonction encore au moins trois ans.

M. Tandja devait, selon la Constitution qui était en vigueur depuis 1999, se retirer en décembre à l'expiration de son deuxième quinquennat consécutif.

Avec cette consultation, le président nigérien s'est attiré des critiques de toutes parts.

La Cédéao, dont le Niger est membre, avait fait part de son inquiétude et menacé de prendre des sanctions si M. Tandja persistait à organiser ce référendum.

Le président de la Commission de la Cédéao, Mohamed Ibn Chambas, avait indiqué le 7 août qu'il souhaitait que les ministres des Affaires étrangères de la région adoptent une "position commune" sur la situation au Niger.

Pour arriver à ses fins, Mamadou Tandja avait dissous le Parlement le 26 mai, puis fin juin la Cour constitutionnelle qui jugeait le référendum illégal.

L'opposition nigérienne a dénoncé un "coup d'Etat" du président. La France, ancienne puissance coloniale du Niger, a dénoncé les "atteintes répétées à la démocratie" et Bruxelles a menacé d'interrompre les aides financières.

Samedi, plusieurs personnes ont été blessées et de nombreuses autres interpellées à Niamey lors de violents heurts entre forces de l'ordre et militants de l'opposition qui protestaient contre la nouvelle Constitution.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.

L'évènement digital de la rentrée

Tech & Web

Le Togo a amorcé sa révolution numérique. L’essor de la sphère digitale, synonyme de développement économique et social, est incontournable.