Sacrifices rituels, exploitation sexuelle, traite des enfants

03/11/2011
Sacrifices rituels, exploitation sexuelle, traite des enfants

La traite des enfants et des femmes est au centre d’une réunion de la Cédéao qui se déroule depuis mercredi à Lomé.

«Cette session s’ouvre dans un contexte un peu délicat dans les Etats membres, marqué ces derniers temps par  la flambée des  sacrifices rituels qui est la forme la plus horrible de cette exploitation, les exploitations sexuelles et le travail des enfants », a expliqué Daniel Eklu, le directeur des Affaires humanitaires et sociales de l’organisation régionale.

Les experts vont procéder à une évaluation approfondie des mesures prises par chaque Etat membre pour lutter contre ce fléau.

Le Togo n’est pas épargné par la traite des enfants, mais les autorités sont extrêmement fermes et les trafiquants subissent les foudres de la justice. Depuis 2008, près de 200 criminels ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines de prison. 

D'après certaines estimations, il pourrait y avoir 1,2 million d'enfants victimes de la traite chaque année dans le monde. Il existe une demande d'enfants comme main-d'oeuvre bon marché ou aux fins d'exploitation sexuelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un Togolais à la tête de la boxe africaine

Sport

Le président de la Fédération togolaise de boxe (FETOBOX), Azad Kelani Bayor, a été élu à la tête de la Confédération africaine de boxe (CAB).

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.