Sommet extraordinaire le 14 avril à Lomé

11/04/2018
Sommet extraordinaire le 14 avril à Lomé

La délégation de la Cédéao mercredi avec le président José Mario Vaz

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, président du conseil des ministres de la Cédéao, est une nouvelle fois à la tâche en Guinée Bissau.  

Accompagné par président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Brou, et par le représentant du chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé, il a rencontré mercredi le président José Mario Vaz, celui de l’Assemblée nationale et l’ensemble des acteurs politiques (le P5).

Objectif : faire le point sur l’évolution de la situation politique conformément aux accords de Conakry.

La crise s’éternise dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Deux ans que ça dure. 

Les récentes sanctions imposées par la Cédéao sur 19 personnalités politiques qui entravent le processus de normalisation, n’ont pas eu d’effets pour le moment.

La fin de la législature fin avril renforce le sentiment d’inquiétude quant à l’avenir de ce pays.

Faure Gnassingbé, qui préside l’organisation régionale, s’est personnellement investi pour parvenir à un accord. Il a rencontré à plusieurs reprises le président Vaz.

La mission a achevé ses consultations dans la soirée. Le dossier bissau-guinéen sera au centre du prochain sommet extraordinaire de la Cédéao qui aura lieu le 14 avril à Lomé.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.