Transport : l’intégration reste à faire

14/09/2010
Transport : l’intégration reste à faire

Si la Cédéao et l’Uemoa vantent régulièrement les vertus de l’intégration, sur le terrain, on est encore loin de cet objectif.
Tracasseries administratives, racket et corruption freinent la fluidité des transports terrestres et maritimes, ce qui n’est pas bon pour l’économie ouest-africaine.
Alors quelle stratégie adopter pour faire de l’intégration une réalité ? Vaste question débattue lundi à Lomé par les professionnels du transport autour de Ninsao Gnofam, le ministre togolais en charge du secteur.
Pour le ministre, la source des problèmes vient de la multiplicité des postes de contrôle de police ou de gendarmerie, de la pratique de la surcharge et de l’état de délabrement des routes, notamment.
« Ces handicaps ont des retombées négatives sur les économies et détériorent davantage encore les infrastructures routières des Etats membres, d’où la nécessité de mettre en place une politique commune pour combattre ce fléau », souligne M. Gnonfam.
S’agissant du transport maritime, le cabotage doit être encouragé à condition d’assouplir les contrôles douaniers souvent trop tatillons.
Les professionnels sont réunis pendant deux jours à Lomé pour formuler des recommandations qui seront communiquées aux instances de la Cédéao et de l’Uemoa.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.