Xénophobie et intégration

23/11/2010
Xénophobie et intégration

L’Organisation internationale pour la migration (OIM) organise depuis lundi une série d’ateliers consacrés à la protection des migrants vulnérables au sein de la Communauté de développement des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).
Ces ateliers réunissent tous ceux qui sont impliqués dans la défense des droits de l’homme, la protection des femmes, des migrants et des réfugiés. Ils se déroulent dans plusieurs pays dont le Burkina, le Niger et le Togo.
L’Afrique de l’Ouest est une région de forte migration qui a la particularité, de surcroît, d’accueillir de nombreux réfugiés venus d’autres régions du continent.
Une situation qui créé des problèmes d’ordre économique et environnemental. Il faut ajouter à cela des campagnes xénophobes qui constituent un risque potentiel pour les étrangers.
Par ces séminaires, l’OIM entend mettre en œuvre une série d’initiatives permettant le retour progressif des réfugiés, hors zone Cédéao, dans leur pays respectifs, de lutter contre le racisme et le trafic d’êtres humains, toujours prospère en situation de crise économique, et de promouvoir l’intégration.
L’initiative de l’Organisation internationale pour la migration est soutenue, notamment, par la Cédéao et le Haut Commissariat réfugiés avec l’appui financier du Département d’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.