11 millions de dollars pour lutter contre la piraterie maritime

13/11/2011
11 millions de dollars pour lutter contre la piraterie maritime

La France va consacrer près de 11 millions de dollars pour aider les pays du Golfe de Guinée à lutter contre la piraterie maritime qui sévit dans cette région depuis plusieurs mois. Deux avions de surveillance vont être spécialement affectés pour cette mission.

Quatre pays au moins sont confrontés à ce fléau ; il s’agit du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigeria.

Cette initiative intervient après une série de prises d’otages en mer et une intervention du Conseil de sécurité demandant aux Etats concernés de mettre en commun leurs moyens de surveillance et de lutte.

La actes de piraterie constituent une menace pour les navires et les équipages, mais également pour l’économie des pays de la zone. Les compagnies d’assurance maritime ont fait monter les primes en flèche risquant du même coup de contraindre les armateurs à éviter les ports de la région.

Selon les experts, la plupart des attaques sont l’œuvre de gangs nigerians se déplaçant sur des embarcations rapides le long de la côte entre le Ghana et le Nigeria.

Outre la France, les Etats-Unis ont également promis d’apporter une aide financière et matérielle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.