18 projets validés

29/10/2012
18 projets validés

La France a doté le Fonds social de développement (FSD) d’une nouvelle enveloppe de 262 millions de Fcfa qui bénéficiera à 18 projets portés par différentes associations togolaises.

« Ces initiatives s’inscrivent dans un processus de développement local au sein duquel les habitants des zones concernées seront amenées à s’impliquer directement », a indiqué l’ambassadeur de France au Togo, Nicolas Warnery. Les projets concernent, notamment, la mise en valeur du patrimoine et la préservation de l’environnement ». 

L’appel à projets, lancé en juillet dernier, a été un succès avec 400 dossiers reçus, a précisé le diplomate.

Le protocole a signé dans la matinée par le ministre togolais des Affaires étrangères, Elliott Ohin, et Nicolas Warnery.

Le FSD permet de financer des projets de développement social conduits par des acteurs de la société civile. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations les plus démunies ou enclavées et à les aider à satisfaire leurs besoins de base. Il permet par ailleurs de promouvoir des actions innovantes à caractère expérimental, de professionnaliser l’action des ONG et des communautés bénéficiaires en faveur du développement et, in fine, de créer des emplois.

Cet outil répond aux demandes des partenaires de type associatif (associations loi 1901, organisations non gouvernementales, comités villageois de développement, groupements coopératifs agricoles et artisanaux, et autres fédérations disposant de statuts juridiques), ou de type administratif (collectivités locales, établissements publics à caractère local…).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).