500 millions en faveur des quartiers défavorisés

16/04/2013
500 millions en faveur des quartiers défavorisés

Le gouvernement togolais a entrepris de moderniser les quartiers les plus insalubres de la capitale en réhabilitant les structures existantes, en construisant de nouveaux équipements publics, en installant un réseau d’assainissement.

C’est dans le cadre que Victoire Tomégah Dogbé, la ministre du Développement à la base, a signé mardi une convention de financement  de 500 millions de Fcfa avec deux entreprises chinoises.

La CACC et la WEIETC vont construire 11 écoles et des Maisons des jeunes. Ces deux sociétés ont déjà le contrat du nouveau terminal de l’aéroport de Lomé.

Lancé en août 2012, le ‘Projet de développement communautaire dans les quartiers vulnérables de Lomé’ concerne 75 quartiers sur un total de 145 que compte la capitale. L’objectif est d’y améliorer les conditions de vie, mais aussi de favoriser l’emploi des jeunes et des femmes

Le budget prévisionnel est de 5 milliards de Fcfa.

Photo : Victoire Tomégah Dogbé (centre) et les responsables des entreprises chinoises brandissent le fac similé du chèque de 500 millions lors de la cérémonie mardi à Agbalepédogan (banlieue nord-ouest de Lomé)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.