500 millions en faveur des quartiers défavorisés

16/04/2013
500 millions en faveur des quartiers défavorisés

Le gouvernement togolais a entrepris de moderniser les quartiers les plus insalubres de la capitale en réhabilitant les structures existantes, en construisant de nouveaux équipements publics, en installant un réseau d’assainissement.

C’est dans le cadre que Victoire Tomégah Dogbé, la ministre du Développement à la base, a signé mardi une convention de financement  de 500 millions de Fcfa avec deux entreprises chinoises.

La CACC et la WEIETC vont construire 11 écoles et des Maisons des jeunes. Ces deux sociétés ont déjà le contrat du nouveau terminal de l’aéroport de Lomé.

Lancé en août 2012, le ‘Projet de développement communautaire dans les quartiers vulnérables de Lomé’ concerne 75 quartiers sur un total de 145 que compte la capitale. L’objectif est d’y améliorer les conditions de vie, mais aussi de favoriser l’emploi des jeunes et des femmes

Le budget prévisionnel est de 5 milliards de Fcfa.

Photo : Victoire Tomégah Dogbé (centre) et les responsables des entreprises chinoises brandissent le fac similé du chèque de 500 millions lors de la cérémonie mardi à Agbalepédogan (banlieue nord-ouest de Lomé)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.