A Sokodé, la BAD facilite les choses

29/05/2013
A Sokodé, la BAD facilite les choses

La ‘Facilité africaine de l’eau’ (FAE) a mercredi accordé un don de 1.185.000 euros à la Mairie de Sokodé, pour le financement du projet ‘Toilettes pour tous à Sokodé par la valorisation des boues de vidange et le micro-crédit’.

La commune apportera un cofinancement de 56.200 euros, Plan-Togo un montant de 210,000 euros et les populations 128500 euros. 

Le projet a pour but d’améliorer l’environnement et les conditions de vie des habitants de cette ville, troisième ville de par son importance démographique au Togo, et qui n’a qu’un taux d’accès aux toilettes de 36 %. 

Actuellement, les boues de vidange et les excréta produits dans la ville se retrouvent dans la nature du fait de défécation en plein air (34 % des ménages) et de vidange manuelle opérée par des vidangeurs informels ou de vidange mécanique épisodique opérée par une entreprise venant de Lomé (350 km). Certains agriculteurs recyclent ces boues non traitées dans leur champ. C’est ainsi qu’on enregistre dans la zone, plus de 50 % des cas de maladies diarrhéiques dans le pays et plus de 75 % des cas de décès en résultant.

L’intérêt de ce projet réside dans la prise en compte de tous les maillons de la chaine des boues de vidange; le renforcement de capacité de 6 micro-entreprises communautaires employant au moins 30 personnes; le micro-financement reposant sur les pratiques endogènes pour l’accès de tous les ménages aux toilettes, démarche tenant compte de l’équité sociale; la prise en compte du genre dans sa mise œuvre; la contribution à la sécurité alimentaire par la mise à disposition de fertilisants provenant de la valorisation des boues; son effet de levier potentiel, renforcé par les activités de capitalisation et de partage d’information. 

Adji Otéth Ayassor lors de la cérémonie de signature

Le projet, prévu sur 36 mois, comprend 4 composantes : la facilitation de l’accès des ménages aux toilettes; le rétablissement durable du service de collecte et de transport des boues de vidange; le traitement et la réutilisation des boues de vidange; la gestion du projet et la capitalisation des informations.

Les bénéficiaires sont multiples. Outre les 100.500 habitants de la ville qui tireront profit des actions du projet le long de la chaîne de gestion des boues (des toilettes à la réutilisation); environ 30.000 habitants des communes voisines profiteront des moyens de collecte des boues de vidange de Sokodé. Les agriculteurs utiliseront les produits du traitement pour amender leurs champs.

La cérémonie de signature du don s’est déroulée mercredi à Marrakech, en présence du ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, qui participe aux Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), et de Sering Jallow, directeur de la FAE.

Fondée en 2004, à titre de Fonds spécial pour l’eau pour aider les pays africains à atteindre les objectifs fixés par la Vision africaine de l’eau 2025, la FAE est une initiative du Conseil des Ministres africains sur l'eau (AMCOW), hébergée par la Banque africaine de développement (BAD). La FAE octroie des dons, de l’ordre de de 50 000 à 5 millions d’euros, à un large éventail d’organisations et d’institutions opérant en Afrique, pour soutenir des projets correspondant à sa mission et à sa stratégie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.

Au service des autres

Diaspora

Kadie Agrignan et son frère Raouf ont décidé de mettre leur expérience et leurs économies au service des autres, particulièrement les plus âgés.