Après 18 ans d’absence, l’IRD reprend ses activités

13/02/2012
Après 18 ans d’absence, l’IRD reprend ses activités

L’accord cadre de coopération scientifique et technique entre l’Institut de recherche pour le développement (IRD, ex-Orstom) et les universités de Lomé et de Kara a été signé lundi à Lomé.

C’est le retour de cet organisme public français après 18 ans d’absence au Togo.

La relance de la coopération va permettre de construire, de co-piloter et de co-gérer, des projets de recherche scientifique associant équipes togolaises et équipes françaises.

«L’Accord Cadre conclu aujourd’hui n’est pas bâti sur du vide. Il vient consolider des collaborations déjà lancées, notamment dans les domaines de l’entomologie, de la biodiversité et de la démographie », a souligné Bruno Bordage, le représentant régional de l’IRD dans la sous-région.

Etaient également présdents à la cérémonie de signature, Nicolas Warnery, l’ambassadeur de France au Togo, et Etienne Cazin, responsable du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France.

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un établissement public français à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération.

Il conduit depuis plus de 60 ans des activités de recherche, de valorisation et de formation en Afrique, en Méditerranée, en Amérique latine, en Asie et dans l'Outre-mer tropical français.

Ses chercheurs se consacrent à l'étude des milieux et de l'environnement, de la gestion durable des ressources vivantes, du développement des sociétés et de la santé en étroite collaboration avec les partenaires des pays du Sud.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,

Nouvelles sources de financement

Santé

Comment trouver de l’argent localement pour développer le système de santé et mettre en place une couverture universelle ?

La police traque les criminels

Faits divers

La police vient de mettre la main sur un violeur en série. Dambé Darkoi, un Togolais de 30 ans, a été présenté mercredi à la presse. Ce conducteur de taxi-moto est accusé de plusieurs viols d’après les plaintes déposées par les victimes. 

La justice s’enchaîne pour être plus libre

Justice

Une meilleure justice passe par une justice plus rapide. Et pour y parvenir, l’informatisation de la chaine judiciaire est indispensable.