Armes légères : l’UA parvient à un compromis à Lomé

29/09/2011
Armes légères : l’UA parvient à un compromis à Lomé

La réunion d’experts consacrée au trafic des armes légères et de petit calibre (ALPC) et à l’étude du futur traité sur le commerce des armes s’est achevée jeudi à Lomé 

Les délégués des 47 Etats africains sur 54 qui ont pris part aux travaux ont adopté à l’unanimité les deux documents de référence qui seront soumis au sommet de New-York en 2012. 

Il s’agit de la «Stratégie de l’Union Africaine sur les ALPC » et la «Position commune africaine en matière du commerce des armes ».

La recherche d’un compromis pour la validation de ces deux instruments n’a pas été aisée, a souligné Ali Nadjombé (photo), le président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicites des armes légères et de petit calibre au Togo.

Pour le colonel Nadjombé, c’est une «victoire pour le Togo d’avoir pu rassembler la presque totalité des Etats de l’Union africaine autour de cette question ».

Richard Fung, le directeur général du Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarment en Afrique (UNREC), dont le siège est au Togo, a indiqué qu’ « Après le sommet de New York en 2012, le monde entier aura un instrument juridique contraignant pour régler toutes les questions liées aux armes légères. Les importations et les exportations seront régies par ces traités ».

Il s’est félicité de la position commune de l’Union Africaine sur cette question.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !