Assistance post-inondations

05/06/2013
Assistance post-inondations

Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé mardi un financement de 14 millions de dollars en faveur du Togo destiné à aider à la réhabilitation des routes et des infrastructures urbaines endommagées lors des inondations de 2010.

Le projet comporte deux volets : le premier concerne la réhabilitation d’infrastructures comme les égouts et les caniveaux dans les quartiers défavorisés de Lomé. Le second a pour objectif de renforcer les capacités des institutions impliquées dans la gestion des services urbains.

"Plus de 86.000 personnes ont été touchées dans tout le pays, dont beaucoup vivaient principalement dans des poches basses de Lomé", explique Jamal Saghir, le directeur du Développement durable à la Banque mondial, en charge de l’Afrique. «Ce financement va permettre au gouvernement d’étendre la réhabilitation du système de drainage et des routes tout en réduisant les perturbations des services urbains."

Concrètement, les 14 millions de dollars serviront à rénover 5km de routes secondaires et à reconstruire un réseau de drainage des eaux de pluie de 10km.

Cet appui s'inscrit dans le cadre du Projet d'urgence de réhabilitation d'infrastructures et des services électriques (PURISE) en cours d'exécution.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.