Bawara : « La reprise de la coopération avec l'UE reste une formalité »

14/11/2007
Bawara : « La reprise de la coopération avec l'UE reste une formalité »

L'Union européenne vient d'accorder au Togo deux subventions non remboursables d'un montant total de près de 17 milliards de francs CFA pour des projets institutionnels et d'aménagement urbain. Du jamais vu depuis 1993 année de la rupture de la coopération avec Lomé. Gibert Bawara, le ministre de la Coopération et du Népad est l'un des principaux artisans du rapprochement voulu par le président Faure Gnassingbé.

Il répond depuis Bruxelles aux questions de republicoftogo.com et commente l'accord historique avec l'Europe. Vous avez signé mardi une convention financière très importante avec l'Union européenne. Pouvez-vous nous donner plus d'informations sur cet accord.

Gilbert Bawara :

Cet accord me donne l'occasion de remercier l'Union européenne, mais c'est surtout l'occasion de saluer la mémoire du Père de la Nation, le président Gnassingbé Eyadema. Ce que nous parachevons aujourd'hui, c'est ce qu'il avait commencé en acceptant dans des conditions extrêmemennt difficiles de souscrire aux 22 engagements et en lançant le dialogue le 27 mai 2004 et en amorçant les réformes. Je pense, en particulier, à la loi sur la presse qui a été entièrement réalisé de son vivant.

Le président Faure est venu réaffirmer sa volonté de poursuivre ces 22 engagements dont la dernière condition était la tenue d'élections législatives libres, démocratiques et transparentes.

Au lendemain de ce scrutin et compte tenu du fait que tout s'est très bien passé, l'Union européenne, en attendant de formaliser la reprise pleine et entière de la coopération, a estimé qu'il fallait faire un geste d'encouragement et de soutien au peuple togolais. Une façon de faire comprendre au peuple togolais que toutes les souffrances, tous les sacrifices endurés depuis une quinzaine d'années n'étaient pas vains et que le président de la République a eu raison de persévérer sur la voie des réformes, sur la voie de l'ouverture.

Depuis quinze ans, c'est la convention la plus importante qui vient d'être signé entre l'Union européenne et le Togo.

A quand la reprise officielle de la coopération entre l'UE et le Togo ?

Gilbert Bawara :

Maintenant que les élections se sont déroulées dans de bonnes conditions et compte tenu de l'excellent partenariat qui existe entre le Togo et l'Europe, je pense que maintenant c'est une question de jour, c'est une question de formalité pour une reprise pleine et entière.

Nous sommes des pragmatiques, mais le jour ou nous allons recevoir officiellement la notification que la coopération a repris, c'est à ce moment là que nous pourrons l'annoncer aux Togolais.

Les Togolais peuvent être fiers de ce qui a été accompli et nous comptons sur l'Union européenne pour nous accompagner sur le chemin des réformes.

Les Togolais peuvent également être fiers de vous car vous êtes, depuis deux ans, l'un des artisans de ce rapprochement avec l'Europe, initié par le président Faure Gnassingbé. Alors en cette période ou tout le monde attend la formation du nouveau gouvernement espérez vous pouvoir être en mesure de poursuivre votre mission ?

Gilbert Bawara :

Servir la Nation est un sacerdoce. Je tiens à remercier le président de m'avoir fait confiance. J'ai appris beaucoup en travaillant avec lui. Si je peux apporter une petite contribution à la politique de mon pays, à la politique intelligente et audacieuse menée par le chef de l'Etat, tant mieux.

Je ne cherche pas à recueillir des lauriers pour moi-même, je n'ai pas de plan de carrière. Ce qui m'importe, c'est de voir Faure réussir les réformes audacieuses qu'il a engagé depuis 2005 pour le bien être des Togolais.

Pour le reste, je m'en remets à Dieu.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.