Ce que Faure demande au FMI

27/02/2008
Ce que Faure demande au FMI

Le mini sommet de Ouagadougou qui a réuni les chefs d'Etat de la zone UEMOA autour du Directeur Général du FMI s'est essentiellement penché lundi sur lesquestions de développement et de réduction de la pauvreté en Afrique et singulièrement dans l'espace UEMOA.  Le chef de l'Etat Faure Gnassingbé qui participait aux travaux, a dans son intervention, souhaité que le  Fonds aide les Etats africains à mener une réflexion sur la fluctuation des principales devises, en particulier le dollar, et sur la création d'un cadre macroéconomique stable pour assurer une bonne croissance  des économies africaines.

« Nous exhortons le FMI à aider nos pays à supporter les conséquences des chocs exogènes, en particulier les conséquences liées à la flambée des prix des produits pétroliers et à la baisse constante des prix des matières premières en provenance d'Afrique » a déclaré le Chef de l'Etat togolais. Il s'est en outre inquiété de la nouvelle tendance qui se dégage  à travers les Accords de Partenariat Economique (APE) qui semble ignorer la dimension du développement durable et de la réduction de la pauvreté en Afrique.

Il a enfin saisi l'occasion de cette rencontre pour souhaiter que le Fonds monétaire international, se penche sur le cas particulier des pays en sortie de crise, notamment le Togo, particulièrement en ce qui concerne le paiement de la dette.

Dominique Strauss-Kahn a déclaré avoir discuté avec le Président Gnassingbé, de la façon dont le Togo peut se dégager de ses arriérés de dettes vis-à-vis des institutions de Breton Woods afin de faciliter la relance d'un programme de financement à long terme.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.