Conseil exécutif de la Cen-Sad à Rabat

08/02/2009
Conseil exécutif de la Cen-Sad à Rabat

Le ministre des Affaires étrangères, Koffi Esaw (photo), participera à partir de lundi à Rabat (Maroc) à une réunion des pays membres de de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad). Au centre des discussions, le développement rural et de la gestion des ressources naturelles. La Cen-Sad comprend 28 pays, dont le Togo.

Des ministres chargés de l'économie, des finances, du plan, de l'intérieur et de la sécurité prendront également part à cette 17e session du conseil exécutif de la Cen-Sad, a indiqué le ministère marocain dans un communiqué.Les participants devraient se pencher sur "l'Etat d'avancement de la stratégie de développement rural et de gestion des ressources naturelles de l'espace Cen-Sad", a ajouté le ministère.

La prévention et le règlement des conflits, et la libre circulation des personnes dans cette zone d'Afrique devraient également être abordées.

Une réunion d'experts représentant les pays membres s'est ouverte samedi à Rabat. Elle devait arrêter l'ordre du jour de la réunion ministérielle, a indiqué l'agence marocaine Map.

Créée en février 1998 à Tripoli (Libye), la Cen-Sad - que le Maroc a intégrée en 2001 - vise notamment à faire de l'espace sahélo-saharien une zone de développement économique et de libre-échange.

La 16e session du Conseil exécutif de la Cen-Sad s'était tenue en juin 2008 à Cotonou.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.