Coopération active et multiforme

21/11/2011
Coopération active et multiforme

Le Commissaire européen pour le Développement, Andris Piebalgs accompagné du Premier ministre, Gilbert Houngbo, du représentant de l’UE au Togo, Patrick Spirlet, et de la ministre de la Planification, Dédé Ahoéfa Ekoué, ont inauguré ce matin sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé, les Journées portes ouvertes consacrées à la coopération entre le Togo et l’UE.

L’événement, le premier de ce genre, parrainé par le chef de l’Etat, se déroule au moment où la capitale togolaise accueille l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE.

Lors de son intervention, Mme Ekoué a rappelé que « même pendant la période difficile qu’a traversée cette coopération, marquée par une suspension de l’aide communautaire durant près de quinze années, l’Union Européenne est toujours restée aux côtés des populations togolaises (…) ».

Depuis 2007, le Togo a normalisé ses relations avec l’UE et la coopération est désormais active et multiforme. Au Total, l’Union a accordé pour 385 millions d’euros d’aide en faveur de différents secteurs : renforcement de la gouvernance politique, réformes économiques et institutionnelles, amélioration des infrastructures, développement de l’éducation et de la santé, notamment.

L’UE soutient également le Togo dans d'autres secteurs, tels que l'appui à la société civile, le développement rural, l'éducation, la santé, l'intégration régionale et développement du commerce.

Et justement, ces Journées portes ouvertes sont destinées à présenter au grand public les différents projets de cette coopération grâce à des expositions photos présentées sur les stands. 

Cette manifestation se déroule du 21 au 26 novembre.

En photo : (de gauche à droite) Andris Piebalgs, Gilbert Houngbo et Dédé Ahoéfa Ekoué

VOIR LA VIDEO

Voici l’intervention de Dédé Ahoéfa Ekoué, ministre de la Planification 

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Messieurs les Ministres d’Etat,

Mesdames Messieurs les Ministres et Chers Collègues,

Excellence Monsieur le Commissaire européen au Développement et à l’Action Humanitaire,

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne auprès de la République togolaise, 

Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Honorables Parlementaires européens, d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, 

Mesdames, Messieurs les Directeurs et Chefs de services,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs, 

Je voudrais, avec la permission de Monsieur le Premier Ministre, prendre la parole pour vous souhaiter une cordiale bienvenue à la cérémonie de lancement officiel des Journées Portes Ouvertes sur la Coopération entre le Togo et l’Union Européenne, organisées par le gouvernement en collaboration avec la Délégation de l’Union Européenne auprès de la République togolaise.  

Je voudrais, tout particulièrement, remercier Monsieur le Commissaire européen au Développement et à l’Action Humanitaire dont la présence à cette cérémonie honore le peuple togolais.

Mes remerciements vont, également, au Chef de la Délégation de l’Union Européenne et à son équipe pour la qualité de leur collaboration dans la mise en œuvre du programme de coopération et l’efficacité de leur contribution à l’organisation de ces Journées Portes Ouvertes.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, le Togo a toujours entretenu avec l’Union Européenne une coopération fructueuse.

En effet, au travers de cette coopération qui s’inscrit, actuellement, dans le cadre de l’Accord de Cotonou, l’Union Européenne apporte au Togo, comme à tous les pays du groupe d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, une aide multidimensionnelle en vue de stimuler la croissance économique nécessaire à la réduction de la pauvreté et au développement durable.

La qualité de ce partenariat a permis à quatre Conventions ACP-UE de porter le nom de Lomé, notre capitale, qui, il est important de le souligner, abrite en ce moment même, la 22ème session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE et la 26ème session de l’Assemblée ACP.

Il me plaît de rappeler que même pendant la période difficile qu’a traversée cette Coopération, marquée par une suspension de l’aide communautaire durant près de quinze années, l’Union Européenne est toujours restée aux côtés des populations togolaises à la base en leur apportant, directement, des appuis techniques et financiers à travers les projets humanitaires et les actions des ONG.

Les Programmes de Microréalisations, dont les financements s’inscrivaient dans cette logique ont permis entre autres, de réhabiliter pendant cette période, près de 1000 salles de classe équipées en mobiliers scolaires mettant ainsi plus de 60 000 élèves du primaire dans de meilleures conditions de travail. 

Mesdames et Messieurs, 

Au lendemain des élections législatives anticipées de 2007, reconnues justes et transparentes par la communauté internationale, l’Union Européenne, a décidé de reprendre sa coopération avec le Togo. D’autres bailleurs de fonds devaient lui emboiter le pas.

Suite à cette normalisation de ses relations avec notre pays, l’UE par la Commission, autorisera le démarrage des projets en instance sur financement du 9ème Fond Européen de Développement (FED), signera avec le gouvernement togolais, le Programme Indicatif National (PIN) du 10ème FED pour la période 2008-2013 et rouvrira une Délégation de plein exercice à Lomé. 

Au travers des ressources du 9ème Fonds Européen de Développement (FED), 

 Les COM STABEX 90-94 et 95-99 ont permis de réaliser plusieurs infrastructures socio-collectives notamment : 700 km de pistes rurales dans les zones de culture de café-cacao et de coton, 168 forages dans la région maritime et l’adduction d’eau potable de la ville d’Anié, 100 ha de bas fonds  et
 3 retenues d’eau. Les faîtières des groupements de producteurs de café-cacao et de coton, ont été subventionnées dans le cadre de l’amélioration de leurs filières,

 le Programme d’Appui à la réforme de la Justice et à la Promotion des droits de l’Homme (PAJDH) dans la cadre de la réalisation de ses objectifs, finance entre autres, la construction et l’équipement des Cours d’Appel de Lomé et de Kara, les tribunaux de première instance d’Atakpamé et d’Aného et la prison civile de Kpalimé,  

 le Programme d’Appui Institutionnel à l’Etat togolais (PAI), destiné à renforcer les capacités d’intervention de l’Etat, a permis aux structures administratives et institutions bénéficiaires de s’équiper en matériel informatique, bureautique et roulant et de renforcer leurs ressources humaines par le recrutement de 148 agents et la formation du personnel,

 le Programme d’Aménagement Urbain au Togo (PAUT), dont l’objectif est la relance de l’économie travers les infrastructures, a engagé près de 10 milliards de FCFA pour l’assainissement, la réhabilitation et le bitumage de 15 km voiries urbaines à Lomé et 10 villes de l’intérieur ainsi que la construction et l’aménagement de deux exutoires pour réguler le lac ouest de la ville de Lomé par le drainage des eaux de crues vers la mer.

Le Programme Indicatif National (PIN) du 10ème FED d’un montant global de 124,8 millions d’euros se focalise sur quatre (4) domaines essentiels :

- la gouvernance et l’appui aux réformes institutionnelles,

- les infrastructures,

- l’appui macroéconomique et 

- l’appui à la société civile et à la préservation de l’environnement.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, l’acheminement des ressources communautaires vers les pays ACP se fait généralement à travers  l’aide projet et l’aide budgétaire.

L’aide budgétaire représente environ 40% du 10ème FED du Togo. Cet instrument de mobilisation de ressources qui est très apprécié pour sa flexibilité répond mieux aux principes de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide au développement.

Le programme d’Appui Budgétaire à la Réduction de la Pauvreté (ABRP) pour la période 2010 et 2011,  a permis d’apporter un appui financier  direct de  plus 23 milliards de FCFA au budget de l’Etat. 

Cet appui financier contribue à l’amélioration de la stabilité macroéconomique, à la  poursuite des réformes dans la gestion des finances publiques et à la mise en œuvre de la Stratégie de réduction de la pauvreté.

Un nouveau programme d’appui budgétaire d’un montant de plus de 14 milliards de francs CFA et couvrant la période 2012 à 2014 est en cours d’élaboration.

Au Togo, l’expérience de l’appui budgétaire est assez récente. Un renforcement progressif de cet instrument est vivement souhaité en vue de répondre, plus rapidement, aux besoins prioritaires des populations dans le cadre de la mise en œuvre du DSRP.

Dans le cadre de l’aide projets,  quatre (4) programmes sont en phase de formulation pendant que cinq autres sont en cours d’exécution. Il s’agit de :

 Le Programme National d’Actions Décentralisées de gestion de l’Environnement (PNADE) devant contribuer à la préservation de l’environnement en vue d’un développement durable ;

 Le programme de lutte contre la malnutrition des enfants de moins de cinq ans et des femmes allaitantes à travers une approche communautaire, élaboré en réaction aux conséquences des inondations qu’a connu le Togo en 2008 ;

 Le projet d’appui à la société civile et à réconciliation nationale, dont bénéficie actuellement la Commission Vérité Justice et Réconciliation dans la mise en œuvre de ses activités ;

 Le projet d’appui aux processus électoraux a contribué à la tenue des élections législatives de 2007 et présidentielles de 2010 ;

 Le projet d’appui à la réduction des arriérés multilatéraux notamment envers la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a contribué à la stabilité macroéconomique du pays. 

Mesdames et Messieurs, 

C’est donc pour moi, un insigne honneur et un réel plaisir, de lancer officiellement les Journées Portes Ouvertes sur la Coopération Togo-UE, destinées à présenter au grand public les actions de cette coopération notamment les réalisations, en cours, dont les images exposées dans les différents stands, lui permettront de vivre avec nous, l’importance et la portée des projets et programmes financés par l’Union Européenne au Togo. 

Pour terminer, je voudrais, au nom de son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, et de Monsieur le Premier Ministre, prier Monsieur le Commissaire européen au Développement et l’Action Humanitaire, de transmettre la gratitude du peuple togolais à l’Union Européenne, pour sa contribution, fort appréciée, aux efforts de développement de notre pays.

Je vous remercie.   

Discours prononcé par Andris Piebalgs

Je suis très heureux d'avoir l'opportunité aujourd'hui lors de ma visite au Togo d'inaugurer ces journées portes ouvertes sur les activités conjointes entre l'Union européenne et la République du Togo.

D'ailleurs cet événement met en évidence les nouvelles priorités européennes de développement pour lesquelles, je me suis engagé personnellement à travers mon nouveau "Programme pour le changement" de la politique de développement de l'Union européenne, défendu le 13 octobre 2011 devant le parlement européen. Ce programme vise à améliorer notre efficacité en matière de développement et accélérer les progrès sur la voie de la réduction de la pauvreté et de la réalisation des OMD.

Ces journées portent ouvertes montrent l'intérêt que portent  les autorités togolaises à l'Union européenne et plus particulièrement à ses programmes de coopération au développement. L'Europe a toujours été un partenaire privilégié du Togo même dans les moments les plus difficiles. Nous avons tous à l'esprit la suspension de l'aide en 1993 liée à la crise politique et aux violences de cette époque. Même dans ce contexte particulier, l'UE a toujours continué une coopération de proximité au bénéfice des populations défavorisées évitant ainsi "dans la mesure du possible de pénaliser la société civile". Sur le plan politique, elle a privilégié le dialogue entre les acteurs politiques du pays, ce qui a d'ailleurs permis d'amorcer progressivement un plan de sorite de crise qui  a abouti depuis 2007 à une reprise totale de notre coopération avec le Togo.

Je constate avec grand plaisir, par cette exposition de nos activités et programmes communs, que le champ important des domaines couverts et des instruments financiers mis en œuvre à travers l'aide budgétaire, les infrastructures, le développement rural, le renforcement des capacités de la société civile, la bonne gouvernance ou encore la justice sont des résultats tangibles après ces quelques années de reprise de notre coopération.

Ces journées portes ouvertes retracent toutes les facettes de notre partenariat. Il est donc nécessaire de poursuivre dans cette voie et de permettre que l'objectif fondamental de lutte contre la pauvreté et l'amélioration du bien être des populations puissent être atteints. Ceci se fera en collaboration avec les autres Partenaires Techniques et Financiers sur la base du programme de développement du Togo et parallèlement aux interventions sur le budget de l'Etat.

Si l'Europe traverse aujourd'hui une crise financière, elle reste cependant toujours fermement attachée à ses objectifs d'aide au développement. Elle mettra aussi en place les politiques nécessaires à en améliorer l'efficacité et l'impact en appui au pays en développement et en particulier au Togo.

Je vous remercie

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.