Coopération de proximité

26/04/2016
Coopération de proximité

Diminuer les impacts négatifs des inondations

L’Union européenne finance la deuxième phase du programme ‘Projet d’aménagement urbain du Togo’ (PAUT II). 

La lutte contre les inondations et l’amélioration de l’accès aux services essentiels sont les objectifs majeurs.

Ce programme passe par l'amélioration du niveau de vie des populations de Lomé à travers la sécurisation et l'amélioration de l'environnement urbain. 

Le président Faure Gnassingbé a lancé mardi les travaux du 4e lac qui contribuera à offrir un bassin tampon de stockage des eaux de ruissellement pendant les épisodes pluvieux. La réalisation des ouvrages de drainage des quartiers faisant partie du bassin versant du lac permettra un assainissement global de la zone et diminuera les impacts négatifs auprès de la population des débordements et des inondations.

L’UE a délégué à l’AFD (Agence française de développement) une partie de la gestion du financement.

‘Les travaux de drainage de la capitale se décomposent en trois lots : aménagement du 4e lac avec liaison au canal de Bè, aménagement des canaux  d’Akodessewa (2.464m), de Kanyikopé (787 m) et de décharge vers la mer puis l’aménagement des réseaux d’assainissement des quartiers périphériques de 28,3 Km’, a précisé le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, Ouro-Koura Agadazi.

Nicolas Berlanga-Martinez, l’ambassadeur européen, présent à la cérémonie, a souligné le caractère inclusif et de proximité du projet. Il avait à ses côtés l'ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier, et le représentant de l'AFD, Benoît Lebeurre.

Selon une note technique, les travaux comprennent : Lot 1 : Constitution du 4ème lac avec les ouvrages annexes (plateformes, voie sur berge, plantation, ouvrage de liaison avec le canal de Bè) ; Lot 2 : Canal d’Akodessewa et canal de décharge avec les ouvrages de liaison au 4ème lac ; Lot 3 : Drains pluviaux des quartiers périphériques.

Il est prévu de réaliser:

• L’excavation sur 15 ha à la cote 0,3m IGN et l’aménagement du 4e lac. 

• Une interconnexion avec le lac de Bè afin de garantir l’équilibre hydraulique de l’ensemble du système lagunaire 

• Un exutoire vers la mer d’une longueur de 4 600 m permettra l’évacuation des eaux vers l’océan. 

• Un drain de 2 800m le long du quartier d’Akodessewa Est qui permettra d’évacuer les eaux des quartiers les plus touchés actuellement par les inondations vers le 4éme lac ;

• Le drainage pluvial des quartiers environnant (Akodessewa, Kanyikopé et Baguida) sur une surface totale de 370 ha, et une longueur totale de 30 km de réseaux ;

• Des mesures d’accompagnement pour  : la définition des rôles des acteurs et l’établissement d’une stratégie opérationnelle pour l’entretien pérenne des ouvrages, le renforcement des capacités des acteurs, essentiellement les services techniques du MEAHV et de la Mairie, des actions de sensibilisation et de communication, des audits réguliers.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.