Cour constitutionnelle du Gabon : le Togo invité d'honneur

23/01/2007
Cour constitutionnelle du Gabon : le Togo invité d'honneur

Une délégation togolaise a été invitée à la cérémonie solennelle de rentrée de la Cour constitutionnelle du Gabon à Libreville.

La délégation était composée du ministre Assouma, juge à la Cour constitutionnelle, Tekoe Président de la Cour Suprême et Charles Debbasch, Ministre, conseiller spécial  à la Présidence de la République.  

Au cour de la cérémonie, placée sous la présidence du Président de la République, Omar Bongo-Odimba, la Présidente de la Cour Marie-Madeleine Mborantsuo après avoir rendu hommage à la délégation togolaise a prononcé une importante allocution sur le rôle de la Cour dans le processus électoral qui vient de se tenir au Gabon.

 

A la fin de la cérémonie, une autre réunion plus intime s'est tenue. La présidente de la Cour a ,en effet, soutenu à Aix-en-Provence (France) une importante thèse sous la direction du doyen Debbasch sur les Cours constitutionnelles africaines qui vient d'être publiée aux Editions Economica.

 

Madame Mborantsuio a tenu à rendre hommage au Doyen Debbasch pour le rôle irremplaçable de formation qu'il a joué au profit des élites africaines par ses enseignements et ses ouvrages  rôle que l'histoire a-t-elle dit reconnaîtra à sa juste valeur.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.