Croissance et emploi

23/01/2009
Croissance et emploi

L'AFD s'engage à aider grandes et petites entreprises au Togo pour promouvoir la croissance et l'emploi. C'est ce qu'a indiqué mercredi Jean-Michel Severino, le directeur général de l'Agence française de développement lors d'un entretien avec le chef de l'Etat.

L'AFD a consacré en 2008 près de 17 millions d'euros en faveur du Togo. Début janvier, Brice  Hortefeux, alors ministre français de l'Immigration, avait signé à Lomé deux conventions de don de l'AFD pour l'achat de médicaments antirétroviraux (ARV) et pour l'amélioration de l'accès à l'eau potable dans la capitale.L'Agence française aidera également cette année au renforcement du secteur de la santé (développement des centres de transfusion sanguine et lutte contre le sida).

« La France demeure le premier partenaire technique et financier bilatéral du Togo », a rappelé M. Severino qui souhaite que l'effort porte désormais sur une aide directe au secteur privé. « Grâce à la mise en place des instruments de financement du secteur privé du groupe de l'AFD, nous allons mettre au profit des petites comme grandes entreprises togolaises, le maximum d'instruments utiles pour promouvoir la croissance et l'emploi », a précisé le patron de l'Agence.

L'AFD est au cŒur du dispositif français de l'aide publique en faveur des pays pauvres. Sa mission : participer au financement du développement.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.