Dédé Ahoefa Ekoué à Istanbul

07/05/2011
Dédé Ahoefa Ekoué à Istanbul

La ministre auprès du Président de la République, chargée de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Dédé Ahoefa Ekoué (photo),
est attendue samedi à Istanbul où elle participera du 9 au 13 mai à la 4e conférence de l’Onu sur les pays les moins avancés
Deux dossiers seront, notamment, abordés, celui de l’évaluation des résultats du plan d’action pour les pays les moins avancés adoptés à la troisième Conférence des PMA à Bruxelles et l’adoption de nouvelles mesures et stratégies de développement durable pour les PMA pour la prochaine décennie.
Les PMA, c’est aujourd’hui 48 pays, dont le Togo, considérés par les Nations Unies comme « le segment le plus pauvre et le plus faible de la communauté internationale » et dont le développement économique et social pausent des défis majeurs pour eux même et pour les partenaires au développement

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.