Démocratie ou islam radical ?

23/11/2011
Démocratie ou islam radical ?

Les membres de l’Assemblée parlementaire ACP-UE débattaient mercredi matin au Togo des conséquences du «Printemps arabe» avant d’adopter dans l’après-midi une résolution condamnant les violences en Syrie et en Egypte où les manifestants réclament depuis plusieurs jours le départ de la junte.

En outre, les participants ont manifesté leur inquiétude sur les armes qui circulent depuis la chute du régime libyen avec le risque réel qu’elles tombent entre les mains de groupe terroristes comme Al-Qaïda.

Le coprésident de l'Assemblée, le Malien Assarid Ag Imbarcaouane, et le député du Niger, Younoussa Tondy, ont souligné l’instabilité qui règne depuis la chute de Kadhafi avec des combattants armés qui menacent l’intégrité de leur pays. 

S’agissant de ce qu’il est convenu d’appeler le « Printemps arabe », le député éthiopien Teshome Toga s'est interrogé sur sa finalité. Ces révolutions vont-elles apporter la démocratie ou l’islam radical. Même inquiétude manifestée par son collègue suédois, Olle Schmidt (Libéraux et démocrates).

Il est vrai que la situation en Libye et en Tunisie n’est pas forcément rassurante.

En photo : le président syrien, Bachar El Assad

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.