Des nanosatellites pour le Togo

09/03/2012
Des nanosatellites pour le Togo

Une délégation japonaise, conduite par le chargé d’Affaires togolais à Tokyo, Aklesso Bodjona, a été reçue hier par le Premier ministre et vendredi par le ministre des Affaires étrangères.

Elle séjourne à Lomé dans le cadre d’un projet de coopération en matière d'applications spatiales et plus spécifiquement de nanosatellites (nanosats).

Cette technologie développée, notamment, par les entreprises nippones a l’avantage d’être relativement peu coûteuse. Elle devrait permettre au Togo d’établir avec grande précision une cartographie des ressources minières, de prévoir les risques de catastrophes naturelles  ou encore de maîtriser la déforestation. Accessoirement, les nanosatellites proposent aussi des services de télécommunications à bas prix.

La délégation est composée de fonctionnaires des ministères japonais de l’Education, de la Culture, des Sports et de la Technologie parmi lesquels Muluaka Muwete, conseiller du ministre des Sciences et Technologie, Iwasa Takaaki, directeur du Bureau de la promotion spatiale, et Shuji Araki, directeur du Bureau de Paris de l'Agence d’application spatiale.

Lors de la présentation du projet vendredi, François Galley, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, s’est félicité de la mise en œuvre d’une coopération de ce type à la fois à la pointe de la technologie et adapté aux ressources des pays en développement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.