Développer la coopération pour anticiper la menace

28/07/2018
Développer la coopération pour anticiper la menace

La problématique est la même partout en Afrique

Le sommet conjoint Cedeao-Ceeac* aura lieu le 30 juillet à Lomé. C’est la première fois que les deux ensembles régionaux qui rassemblent 26 pays se réunissent sous un même toit.

La réunion ministérielle se tient ce samedi pour préparer les documents qui seront soumis aux chefs d’Etat et de gouvernement.

Ce sommet n’a pas de vocation économique. Il est essentiellement axé sur les questions de sécurité, de lutte contre les extrémismes et le terrorisme. Des préoccupations communes.  

Au sein de la CEEAC, plusieurs pays sont directement concernés par ces problèmes, le Tchad, le Cameroun et la Centrafrique, notamment. En Afrique de l’Ouest, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont été dans un passé récent les victimes d’attentats sanglants et d’attaques islamistes.

L’objectif du sommet conjoint est d’identifier les menaces avec précision, d’anticiper et de développement une culture de la paix pour prévenir l’enrôlement de jeunes par des organisations violentes et leur radicalisation.

Cela suppose de développer la coopération sécuritaire et le renseignement entre les pays des deux organisations régionales.

C’est l’ambition du sommet de Lomé.

______

* Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest – Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.