Diversification économique et développement durable

27/11/2015
Diversification économique et développement durable

Bernadette legzim-Balouki vendredi à Vienne

La conférence ministérielle des pays les moins avancés (PMA), membres de l’ONUDI, s’achève vendredi à Vienne. Bernadette legzim-Balouki, la ministre du Commerce, de l’Industrie, de la Promotion du secteur privé et du Tourisme y participe.

Cette réunion est organisée en prélude à la XVIe session de la conférence générale de l’ONUDI (30 novembre-4 décembre).

A Vienne, les délégués ont tenté d’identifier les obstacles qui entravent les PMA dans leur processus de diversification économique et d’identifier les moyens de relever les défis inhérents au développement durable à l’horizon 2030.

Lors de la XVIe session, le directeur général de l’ONUDI proposera la signature d’un addendum portant sur la période d’exécution du Cadre de coopération technique (CCT) entre le Togo et l’Organisation sur la période 2016-2018.

L’objectif est d’assurer une cohérence vis-à-vis du cycle de programmation des bailleurs de fonds.

L’ONUDI est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée de promouvoir le développement industriel pour la réduction de la pauvreté, la mondialisation inclusive et la sauvegarde d’un environnement durable.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.